Istrie

L'Istrie - mélange unique entre rivages splendides, paysages magnifiques, cuisine unique et histoire fascinante

Culture et Histoire à Istrie

2e millénaire avant JC Au début de l’âge de bronze, les habitants de l’actuelle Istrie abandonnent leurs grottes et construisent des forteresses sur les hauteurs pour mieux se protéger.
11e siècle avant JC L’Istrie était habitée par les Histris – tribu préhistorique d’où le nom Istrie, Ils chassaient, pêchaient, élevaient des animaux, commerçaient et pratiquaient l’agriculture.
178 et 177 avant JC Les Romains défont les Histris et font la conquête de l’actuelle péninsule Istrienne.
489 Après la chute de l’empire Romain, l’Istrie est gouvernée par les Ostrogothes.
539 Les Byzantins font la conquête de l’Istrie et construisent la basilique Euphrasius à Poreč et sa très connue mosaïque. Invasions par les Avars et Slaves et occupation par les Slaves. Les villes continentales sont détruites et abandonnées, les régions côtières résistent.
Début du 7e siècle Incursions Avars et Slaves, les Slaves s’installent. Les villes continentales sont détruites et abandonnées, les régions côtières résistent.
778 L’Istrie est intégrée à l’état Français gouverné par Charles le Grand. Charles le Grand reconnait l’administration du Patriarche Aquilin.
10e et 11e siècles Pendant le 10e et 11e siècles, L’Istrie est gouvernée par des familles féodales Allemandes. Les empereurs Allemands donnèrent l’Istrie à des familles féodales et à la noblesse.
1145 Pula, Koper et Izola sont défaites par la république de Venise, elles firent serment de loyauté au doge.
13e siècle La gouverne du Patriarche s’affaiblit et les villes se rendent à l’emprise de Venise – Poreč en 1267, Umag en 1269, Novigrad en 1270, Sveti Lovrec en 1271, Motovun en 1278, Kopar en 1279, Piran et Rovinj en 1283. Graduellement Venise fit la conquête de la zone côtière ouest de l’Istrie et de la zone de Plomin sur la côte est de la péninsule.
1325 Le premier document glagolitique Croate fut créé – Razvod Istrien – le document officiel qui explique précisément les démarcations des municipalités Istriennes au centre et au sud-est.
1797 Après la chute de la république de Venise, l’Istrie est occupée par Napoleon ; néanmoins. il donna la partie vénitienne de l’Istrie et la Dalmatie à l’Autriche en échange de la Hollande et de la Lombardie.
1805 Napoléon réoccupe l’Istrie Vénitienne.
1809 Le territoire entier de l’Istrie est annexé aux provinces Illyriques de Napoléon.
1814 L’Istrie devient part de la monarchie Austro-hongroise comme un territoire séparé ayant Trieste comme capitale. Pazin devient la capitale en 1825.
1866 Pula devient la capitale ( port ) de la marine de l’empire Autrichien.
La 2e moitié du 19e siècle La bataille pour les droits nationaux et politiques des Croates et des Slovènes en regard de la population Italienne. L’évêque Juraj Dobrila fut le meneur de la bataille pour les droits Croates en Istrie. Son idéal était d’inciter les populations à auto- gérer la défense nationale, à préserver les traditions et à améliorer la situation économique et politique ainsi qu’à accepter une identité plus actuelle et développer des objectifs culturels, surtout trouver le moyen de sortir le peuple de la misère. Sa première demande au parlement Istrien à Poreč, fut que la langue Croate soit déclarée langue officielle avec la langue Italienne.
La première guerre mondiale Les batailles nationales furent arrêtées. Les intérêts des Italiens dans la partie est de la Côte Adriatique étaient évidents. En Avril 1915, un accord secret fut signé à Londres, lequel accordait à l’Italie la partie sud du Tyrol, une zone de la Dalmatie et l’Istrie incluant Trieste et Gorizia.
1920 Le royaume de Yugoslavie cède l’Istrie à l’Italie.
La période entre les deux guerres Les Italiens bannissent de toute vie publique nationale les Croates et les Slovènes. Les écoles Croates furent fermées ainsi que les institutions et associations culturelles. Les noms Croates sont remplacés par des initiales. Sur une grande échelle, la population Croate immigra vers le royaume de Yugoslavie.
La deuxième guerre mondiale La capitulation de l’Italie lors de la guerre mondiale de 1943 causa beaucoup de soulèvements en Istrie. Les autorités fascistes furent expulsées et le Comité de libération national de l’Istrie prit la résolution de libérer l’Istrie et de l’annexer à la Croatie et à la nouvelle Yougoslavie. Le 9 Mai 1945, lors des opérations finales de libération de la zone sud Slave, l’Istrie fut libérée. La libération fut suivie de l’exode massive d’une bonne partie de la population autochtone Istrienne.
La période après la deuxième guerre mondiale Conformément aux accords de Belgrade en 1945. les territoires libérés furent divisés en deux zones – zone A et zone B. La zone A était sous l’administration Anglo-américaine et la zone B sous l’administration militaire Yougoslave. Conformément au traité de paix signé à Paris en 1947, Pula appartenait à la Yougoslavie dans la zone A, le territoire au Nord de la rivière Mirna devenait „Le territoire libre de Trieste (STT)“. La frontière finale entre les deux états fut défini dans un traité signé dans la ville Italienne de Osimo le 10 Novembre 1975.
1990 Suivant la rupture de la Yougoslavie, et la reconnaissance internationale des états indépendants de Croatie et de Slovénie, les frontières républicaines devinrent frontières nationales. L’Istrie devint un des vingt comtés de la république de Croatie.

RECEVEZ NOS OFFRES SPÉCIALES

haut